2022-06-30 20:37:53

Que retient-on de la rencontre d’échange entre les leaders d’opinion et les ODDH, deux questions à Hillary Céline EDORH

Le Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH), en collaboration avec la mairie de la commune du Golfe 2, et d’autres associations notamment l’Alternative Leadership Group (ALG), l’Association Internationale des Etudiants Juristes (AIEJ) et la Jeune Chambre Internationale (JCI), a organisé, une rencontre de partage le 20 Août 2021. Celle-ci a porté sur « le renforcement des leaders d’opinion sur les mécanismes de protection des droits de l’homme ».


Que retient-on de la rencontre d’échange entre les leaders d’opinion et les ODDH, deux questions à Hillary Céline EDORH
367 vues

Que retenir de cette rencontre ? Deux questions à Hillary Céline EDORH, secrétaire adjointe d’Alternative Leadership Group (ALG), membre du réseau ConnecTogo et membre du comité d’organisation de la rencontre.

Q- Pourquoi une telle initiative ?

R- Nous sommes partis d’un constat assez simple. Beaucoup de citoyens méconnaissent les mécanismes de protection de leur droit. Quand leurs droits sont violés, ils ne savent pas souvent, que des organisations sont juste à côté et qu’ils peuvent recourir à elles pour des conseils, appuis et assistance. Il fallait donc trouver un moyen pour ces organisations de protection et de défense des droits de l’homme, de se présenter aux populations des différentes communautés pour pouvoir leur exposer les services qu’ils offrent. Le constat a donc conduit à l’organisation de cette activité.

Nous sommes heureux de savoir que lorsque cette initiative a été prise, elle a recueilli l’assentiment de la Mairie de la commune du Golfe 2. Nous saluons surtout la disponibilité des collègues des autres structures associatives qui ont bien voulu se joindre à nous pour la tenue de cette activité notamment la Commission Episcopale Justice et Paix (CEJP), l’Association Nos Années Nos Vies (ANAVIE), Hälsa International et le Groupe de Réflexion Femme Démocratique et Développement (GF2D).

Q- Que pouvons-nous retenir de cette rencontre ?

R- De tout ce qui a été partagé l’on retiendra, tout d’abord que les participants ont eu une meilleure connaissance des activités spécifiques que chacune des ONG mènent. Ensuite ils ont été outillés pour lutter contre les abus et violations des droits de l’homme, à travers la plateforme Akofa dédié au signalement les violences basées sur le genre et mise en place par le GF2D, de l’application Xonam du CDFDH et le numéro vert 1011 mis en place par l’Etat qui permettent de signaler les abus et violations des droits de l’homme. Enfin, il est heureux de noter que la plupart se sont engagé à restituer ce qu’ils ont appris à leur communauté.

La sensibilisation pour cette activité a été faite par la commune du golfe 2. Nous espérons, dans les mois à venir, continuer la promotion et la protection des droits de l’homme dans d’autres communes.

Auteur

Par La Rédaction

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé