2022-10-07 10:17:53

DIARRA Zenabou : championne de la finale du concours d'art oratoire ô féminin (CAOF) édition 3.

DIARRA Zenabou a fait montre de ses potentiels à Agora Senghor le 02 Juillet 2022 dernier où l'art oratoire, pour une troisième fois précisément dans le cadre de la Compétition d'Art Oratoire Ô Féminin (CAOF) a encore rimé avec excellence, entrepreneuriat et leadership de la femme. C'était pour le compte de la grande finale au cours de laquelle, du spectacle, le vrai a été donnée par 14 talentueuses candidates dont elle DIARRA, la sacrée lauréate.

 

 


DIARRA Zenabou : championne de la finale du concours d'art oratoire ô féminin (CAOF) édition 3.

 

Ferrue de prise de parole en public qu'elle est, jeune étudiante dans l'une des institutions inter-Etats l'Ecole Africaine des Métiers de l'Architecture et de l'Urbanisme (EAMAU), c'est grâce à la conviction, l'éloquence, le charisme, la maîtrise dont elle a fait preuve lors de sa prestation, la logique, l'exactitude et la pertinence du son message transmis qu'elle a pu séduire le jury.

"N'attendons plus notre place, créons la" comme thème, pour Zenabou, aujourd'hui nous avons dépassé le concept de " le gouvernement, les institutions doivent nous garantir du boulot" et elle pense donc que le monde, mieux l'avenir appartient à ceux qui le créé. Message plutôt clair, sa prise de parole a le mérite d'être saluer vu qu'elle a su transmettre un message qui sans doute, changera des mentalités et éveillera des consciences.

Généralement à de tels rendez-vous de prise de parole; de l'éloquence; de débats structurés, instructifs et constructifs, les mots se fusent et prennent le pouvoir mais spécialement pour celui-ci, les mots, ils ont carburé, coulé, de grandes idées sont sorties et le public a aimé.

14 finalistes avec chacune des thèmes d'actualité intéressants, ça a été une  finale digne de ce nom. Le rendez-vous a été meublé de plaidoiries en plus de duels et pour un tel spectacle, on ne pouvait pas en attendre plus. Les attentes ont été plus que comblées.

Chapeau à la championne DIARRA Zenabou, bravo également aux vices-Championnes respectivement Rebecca Lieben AHIALE et Binta NDIAYE qui ont très bien assuré en se démarquant et suscitant le désir chez d'autres jeunes qui certainement prendront eux aussi, la parole dans les jours à venir ; passeront des messages et apporteront des solutions pratiques aux problèmes

Aux autres candidates finalistes qui n'ont pas du tout elles aussi été des moindres, félicitations et beaucoup de courage. Vivement, que plein d'autres jeunes filles et femmes se préparent pour l'édition prochaine.

Nadège AHLIJAH.

Auteur

Par Nadège AHLIJAH

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé

  • Par ADOMAYAKPOR Konia
  • 26/08/2022 15:00
La jeunesse togolaise porte haut le flambeau du Slam
  • Par Nadège AHLIJAH
  • 13/06/2022 17:10
L'ÉLOQUENCE AU COEUR DE NOTRE SOCIÉTÉ!