2024-03-02 21:08:32

Rencontre de plaidoyer : lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme tout en sauvegardant l’espace civique

L’après-midi du 27 novembre 2023 a été marqué par une rencontre de plaidoyer sur la thématique : “ Lutter efficacement contre l’exploitation abusive des organismes à but non lucratif à des fins de blanchiment de capitaux et financement du terrorisme, tout en sauvegardant l’espace civique”. La rencontre s’est tenue à lomé plus précisément à l'hôtel concorde. 

 


Rencontre de plaidoyer : lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme tout en sauvegardant l’espace civique

Des autorités ont marqué de leur présence cet évènement et dont la thématique est à l’ordre de l’actualité dans notre pays. Ainsi, l’activité débutée à 15 heures par le mot de bienvenu du CDFDH représenté par Mr André Kangni AFANOU prend fin à 17h 15 minutes avec une photo de famille puis une collation partagée dans un environnement gaie et paisible avec à l’horizon beaucoup de promesses. 

Après le mot de bienvenu, la parole a été donnée au Colonel FIAWOFIA Kodjo, représentant de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financière (CENTIF) à introduire son mot d’ouverture puis au représentant du ministère des droits de l’homme de faire la pareille. La séance a de suite progressé avec une présentation du contexte général de la problématique, tout en offrant la possibilité aux OBNL présents de partager leurs expériences du terrain et discuter de leurs difficultés en rapport avec la restriction de l’espace civique. 

 

Madame NOVIEKOU Da-do Nora la coordinatrice nationale de West Africa Network for Peacebuilding Togo (WANEP-Togo) et Mr NOUTEPE Prince directeur exécutif de la Fédération des ONG du Togo ont su bien exprimer leurs difficultés dans la mise en œuvre de certains projets humanitaires pour raison d’autorisations ou d’absence de réponse des institutions étatiques. 

 

Les autorités présentes ont salué l’initiative en la considérant selon les termes du Colonel FIAWOFIA comme un « début de mobilisation pour la cause nationale ». Il a été rappelé également les efforts continus du gouvernement togolais et assuré la prise en compte des recommandations faites dans la nouvelle directive à paraître. 

Enfin, il a été encouragé de créer des cadres de concertation entre l'État et la société civile afin de favoriser une collaboration plus étroite pour un accompagnement plus efficace du gouvernement, dans un souci d'efficacité et de transparence.

 

Samtou AKAOLO

Auteur

Par Esther DOEFIA

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé

  • Par Esther DOEFIA
  • 28/02/2024 17:04
Togo : trois (3) choses à savoir sur la torture