2022-10-07 09:25:20

Me Yawovi AGBOYIBO, un modèle pour les jeunes défenseurs des droits de l’Homme

Avocat de formation et farouche militant des Droits de l’Homme, Me Apollinaire Yawovi Madji AGBOYIBO a été le pionnier de la création de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), la toute première en Afrique dans les années 80. Il a présidé plusieurs institutions et organisations luttant pour les droits de l’homme et est reconnu par tous comme un grand défenseur des droits.


Me Yawovi AGBOYIBO, un modèle pour les jeunes défenseurs des droits de l’Homme

Né le 31 décembre 1943 à Kouvé dans la préfecture de Yoto, Me Yawovi Agboyibo a été l’une des figures politiques les plus marquantes de l’histoire du Togo et d’Afrique noire. Entre autres, président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) de 1987 à 1990, membre de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) et Président du comité d’action contre le tribalisme et le régionalisme de 1990 à 1991, il est considéré comme l’un des plus grands architectes de l’édifice démocratique au Togo.

« Issu d’un milieu modeste, doué d’une redoutable intelligence, de ruse et capable d’une grande organisation, l’homme qui était qualifié d’ordinaire quand nous étions jeunes avocats parce que très calculateur et dont on disait qu’il peut se faufiler aisément entre deux gouttes de pluie sans se mouiller, a marqué les esprits aussi bien comme avocat que comme défenseur de l’Etat de droit et de la démocratie » indique Me Jean Yaovi DEGLI dans Actes de colloque intitulé « Me Yawovi AGBOYIBO (1943 – 2020), Histoire d’une vie et d’un temps », page 141.

Décédé le 30 mai 2020 à Paris à l’âge de 77 ans, l’ancien premier ministre togolais a représenté le Togo en 1987 à la commission des droits de l’homme des Nations unies, a été membre de la Commission pontificale « Justice et paix » au Vatican de 1990 à 1995 et a reçu le premier prix allemand pour l’Afrique destiné à récompenser des personnalités du continent pour leurs actions dans le domaine des Droits de l’Homme, de la Démocratie et de l’Economie. La disparition de cet ancien bâtonnier laisse un grand vide dans le monde des promoteurs des droits de l’homme au Togo.

Également fondateur du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), parti politique qu’il a dirigé de 1991 à 2008 avant d’en devenir le Président d’honneur, Me Yawovi Agboyibo avait à son actif quelques ouvrages notamment Encyclopédie juridique pour l’Afrique (1982) et Combat pour un Togo démocratique (1999). Il constitue aujourd’hui pour les jeunes défenseurs des Droits Humains, une source d’inspiration et de motivation.

Auteur

Par Aboza DADJA

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé