2022-10-07 10:10:46

La 3e édition du concours Meilleur Mémoire sur les Droits de l’Homme est officiellement lancée

Le Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH) a procédé ce 10 août 2022, à la cérémonie de lancement officiel de la 3e édition du concours meilleur mémoire sur les droits de l’homme à l’Institut Supérieur de Droit et d’Interprétariat (ISDI). Ceci, en présence des représentants de l’Université de Lomé et du Centre d’Information des Nations Unies (CINU), tous partenaires de l’initiative.


La 3e édition du concours Meilleur Mémoire sur les Droits de l’Homme est officiellement lancée

Dans la nécessité d’encourager l’excellence dans la production des travaux de recherches, le CDFDH a décidé de récompenser les meilleurs mémoires sur les droits de l’homme. Ce, à travers un concours qui prend en compte les mémoires de master soutenus ces sept dernières années dans les universités publiques comme privées au Togo ou soutenus à l’étranger par les étudiants togolais. Ces mémoires devront s’inscrire dans les thématiques telles que la Justiciabilité du droit à un environnement sain, les droits civils et politiques, les droits économiques, sociaux et culturel et la protection des groupes vulnérables.

L’initiative vise à apporter un appui au monde universitaire qui s’est engagé à contribuer activement au développement socio-économique du pays. « L’Université de Lomé s’est engagée depuis plusieurs années dans une approche de recherche-action pour un développement durable. Ainsi, elle n’a pas manqué d’accompagner depuis trois ans déjà cette initiative du CDFDH qui vise à récompenser et encourager l’excellence des travaux de recherche universitaire orientés vers les problématiques des droits humains au Togo. » Prof Guillaume KETOH, Représentant le président de l’Université de Lomé

Face à la problématique des droits de l’homme, de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix, le CDFDH veut à travers cette édition 2022, donner une réponse efficace. « Aujourd’hui, les réalités imposent que chacun à son niveau s’engage car si nous avons des intellectuels qui ne sont pas engagés, malheureusement leur contribution ne sera pas très utile. Donc comment mettre l’intellect au service de l’engagement, en tout cas pour nous au CDFDH, c’est notre leitmotiv et j’aimerais donc qu’ensemble nous relevons ce défi à travers cette troisième édition. » Godwin ETSE, Directeur exécutif du CDFDH

Les candidatures sont ouvertes à partir du 1er septembre. L’originalité du travail, la pertinence du sujet, la qualité de la rédaction, sont entre autres les critères d’évaluation. « Nous sommes heureux de soutenir et d’encourager le concours du meilleur mémoire sur les droits de l’homme. En s’essayant à l’exercice, les étudiants et chercheurs vont intégrer l’approche basée sur les droits de l’homme dans leur travail afin d’orienter leurs recherches vers la proposition de solutions aux défis de la société. » Nadia ZIBILILA, Coordinatrice du CINU.

A travers cette initiative, le CDFDH en collaboration avec le Ministère des droits de l’Homme, l’Université de Lomé, l’association Ma Belle Promo, avec l’appui du CINU et d’autres partenaires, a permis de primer déjà, 9 mémoires en Droits de l’Homme lors des deux précédentes éditions.

Auteur

Par ADOMAYAKPOR Konia

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé