2021-12-02 14:54:16

Armande Essowèdeou BLAKIME

Dans son adresse aux jeunes Martin Luther King s'exclamait <>.


Armande Essowèdeou BLAKIME
211 vues

Dans son adresse aux jeunes Martin Luther King s'exclamait <>. Armande Essowèdeou BLAKIME que nous decouvrons l'a compris très tôt. En effet, tout commence alors qu'elle était encore au collège. Témoin impuissante des violences que subissait la maman d'une de ses amies, elle fut marquée par cette situation. Contre toutes attentes, elle s'est rendue compte que les violences faites aux femmes étaient plutôt un fléau, d'où nait son engagement pour la promotion des droits de la femme et de la jeune fille. Pour y arriver, elle commence d'abord par militer dans les clubs scolaires au lycée et par la suite s'inscrit en faculté de droit à l'université de Kara où elle intègre plusieurs associations à savoir, Association Femme de la Nouvelle Génération, Jeune Chambre Internationale Universitaire Kara, American Corner Kara Fan Club, Club de débat Ideas Fighters, Formatrices des Camps UNITE et Scientifilles pour les jeunes filles initiés par les volontaires du Peace Corps tous les ans... Aujourd'hui elle est coordinatrice du mouvement One Billion Rising Togo (OBR), une initiative  internationale pour la promotion des droits des femmes et des jeunes filles et qui lutte contre les violences faites aux femmes. Elle est également secrétaire juriste de l'Association de Défense des Droits des aides ménagères et Domestiques du Togo (ADDAD-TOGO).

Désormais engagée, elle est aujourd'hui formatrice genre après s'être formée sur ces questions. Puisqu'on ne fini jamais d'apprendre, elle poursuit son autoformation à travers sa lutte dont elle se réjouit des expériences de terrain qui l'inspirent dans ses initiatives. Pour cause de sa lutte, elle foula le sol de toutes les régions du Togo, de la majorité des pays de l'Afrique de l'ouest et de l'Europe notamment la France ce qui lui a permis d'avoir une connaissance pointue des réalités que vivent les femmes et les jeunes filles à la base. Toujours appréciée pour sa détermination dans son engagement lors de ses tournées, elle est convaincue de l'utilité de sa pierre dans la construction de cette édifice qui est cette lutte.

Sans prétention, elle s'est nouée de bonnes relations de part ses interventions sur la plateforme CONNECTOGO, le réseau NOVOX Togo, le GT ODD, les communautés jeunesse du CDFDH. Au niveau de la sous région ouest africaine, elle s'est engagée au travers de l'association ADDAD qui est représentée dans 7 pays. Par ailleurs, ayant été volontaire internationale de Réciprocité auprès du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement en France, elle est intervenue dans 6 départements de la région Aquitaine, ce qui lui a permis de nouer des relations avec plusieurs structures qui continuent par la solliciter quand elles ont des actions à mener. Dès lors, sans être la solution idéale, elle est une option gagnante à ce fléau.

Les actions menées par elle, ont laissé des impacts significatifs même si elle est consciente que beaucoup reste encore à faire au Togo pour une réelle égalité des droits et une autonomisation complète des femmes. De part ses actions, des centaines de jeunes filles sur toute l'étendue du territoire togolais ont pu reprendre confiance en elles, comprendre qu'elles ont des droits, des talents à mettre au profit de leur communauté en dépit de ce que le cadre social tente de leur imposer. Elle a amené une cinquantaine d'aides ménagères à prendre conscience de leur droits, d'abord en tant qu'être humain, et ensuite en tant que travailleuse, à valoriser leur travail et à être employées sur une base contractuelle. Elle a également accompagné 45 femmes de la région maritime à lancer leur activité génératrice de revenu pour une autonomisation financière. Avec OBR Togo, elle a contribué à ce que des jeunes filles puissent se libérer du poids des violences sexuelles et psychologiques qu'elles ont subies par le biais d'un film Documentaire '' silence brisé''. Au delà de ces chiffres, ce qui la rend encore plus fière, c'est sa certitude d'avoir pu contribuer à transformer des vies.

En toute humilité, elle est plus focaliser sur les résultats à atteindre et le changement à apporter plutôt que de rendre visible ses résultats. Toutefois, elle compte renforcer un peu plus sa présence sur les réseaux sociaux afin de mieux communiquer autour de ses actions.

Auteur

Par BIENFOALI Damssan

Libero quis nemo alias ducimus magnam odit.

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé

  • Par BIENFOALI Damssan
  • 15/01/2021 00:00
Armande Essowèdeou BLAKIME