2022-10-07 10:09:02

Amivi Homawoo, jeune femme aux empreintes artistiques multiformes

Amivi Homawoo est une jeune femme togolaise à la fois artiste peintre, sculpteur, designer, vidéaste et promotrice culturelle. De son vrai nom, Améyovi Akpéyédjé Homawoo, elle a fait ses études primaires et secondaires au Togo, en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Ghana. Arrivée à l’art grâce au soutien et aux encouragements indéfectibles de son oncle, Amivi Homawoo a été lauréate de plusieurs prix sur le plan national et international notamment à la Bourse Aschberg de l’UNESCO et au cinquième Jeux de la Francophonie à Niamey.


Amivi Homawoo, jeune femme aux empreintes artistiques multiformes

Engagée à exprimer esthétiquement les valeurs qui lui sont propres et à contribuer à une culture universelle, les sentiments et la valorisation de la femme dans la société prédominent sa démarche artistique que ce soit en peinture, en sculpture, en design, en vidéo art ou en entreprenariat culturel. Sa source d’inspiration est donc liée à son éducation, à son vécu, à son ressenti, à sa société et à une continuité de la dynamique culturelle. 

« Les photos ou les œuvres d’autres artistes sont parfois des déclics qu’elle essaye de conceptualiser à travers son expression artistique. Avec elle, l’art se conjugue au féminin surtout qu’il s’agit d’interpréter notre société d’aujourd’hui à travers le regard de l’artiste et de lui donner un sens. Elle s’implique et s’applique surtout pour ne pas faire pour faire », explique Adama AYIKOUE, Critique d’art.

Dans le domaine du design, elle a participé à l’exposition de design à Courtrai (Belgique) en 2003 et a organisé l’exposition « Arts de Femmes » au CCF de Lomé au Togo en 2004. La même année, elle était au Salon du Design, DAK’ART à l’exposition de Design au SIAO pendant le Sommet de la Francophonie à Ouagadougou au Burkina Faso. Elle a participé à plusieurs salons et expositions de par le monde. Il s’agit entre autres de l’Exposition de Design « Made in Africa » (M.I.A.) à Bamako au Mali, du salon du meuble à Paris en France, de l’Exposition de Design « M.I.A. » à Montréal au Canada, du Salon international de design, « Maisons et Objets » à Paris en France en 2005 et de l’Exposition de design avec FELISSIMO au siège de l’UNESCO à Paris et au Japon.

Grâce à sa formation en vidéo Art au Canada en 2007, elle réalisa « Autoportrait », « la Résistance », puis « Alfa Bêta ». Elle fabrique aussi des objets de décoration (peintures, mosaïques, assemblages, luminaires etc…) tout comme de la décoration murale, patines et de la décoration d’intérieure.

« Amivi Homawoo n’a pas une unique corde artistique à son arc culturel. Elle n’a pas qu’un seul domaine de définition et de compétence. Elle touche un peu à tout, au point où son expression artistique est protéiforme. Aucune limite ne doit emprisonner l’esprit. Et l’artiste Amivi Homawoo, est toujours dans cette dynamique qui fait d’elle un véritable fleuron du « matrimoine » culturel togolais », indique Adama AYIKOUE, Critique d’art.

Au-delà de la dimension esthétique, l’art est pour Amivi Homawoo comme une vibration de son propre être intérieur qui se traduit dans ce qu’elle veut créer et montrer. Chaque jour, elle réussit à avancer et à faire sa place dans le milieu artistique. C’est donc pour elle un défi en tant que femme, à notre époque actuelle et dans son pays le Togo. La finalisation de cette marque identitaire artistique révèle au grand jour les images enfouies dans son être le plus profond.

Responsable fondatrice des Ateliers « Ndebele » devenus plus tard « Amivi Art Factory », membre du Bureau Togolais des Droits d’Auteurs et présidente de l’association « PERSPECTIVES FANM » et du festival Femmes Arts Novations Mutations au Togo qui a déjà à son compteur six éditions, Amivi Homawoo est une véritable promotrice culturelle.

Auteur

Par Aboza DADJA

Il n'y a pas encore de commentaires.
Votre message est requis.
Markdown cheatsheet.

Tu pourrais aussi êtes interessé